Les musiciens

 ÉMELINE BAYART – CHANT

Après des études d’art dramatique (Cours Florent, Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris) et de musique (piano et chant au Conservatoire National de Région de Lille), Émeline Bayart interprète de nombreux rôles au théâtre, au cinéma et dans des spectacles musicaux.

Au théâtre, on a pu la voir dans Foi, Amour, Espérance de Horvath mis en scène par Cécile Garcia-Fogel, Cassé de Rémi De Vos mis en scène par Christophe Rauck, Musée Haut, Musée Bas et Batailles de et mis en scène par Jean-Michel Ribes, La Puce à l’Oreille de Feydeau mis en scène par Paul Golub, Les Amoureux de Goldoni mis en scène par Gloria Parys, Le Bourgeois Gentilhomme de Molière mis en scène par Denis Podalydès…

Au cinéma, elle a entre autres travaillé sous la direction de Bruno Podalydès dans Bancs Publics et Adieu Berthe, de Jean-Michel Ribes dans Musée haut, Musée Bas, et de Maiwenn dans Le Bal des Actrices. Elle a remporté deux prix d’interprétation féminine pour son rôle dans Catharsis, court-métrage de Cédric Prévost qui a reçu le prix Unifrance 2011, et a également tourné pour la télévision, notamment sous la direction de Claire Devers dans Envoyez la Fracture.

Émeline joue et chante également dans des spectacles musicaux : L’Endroit du cœur de Philippe Meyer mis en scène par Jean-Claude Penchenat, Le Révizor de Gogol mis en scène par Christophe Rauck, Têtes rondes et têtes pointues de Brecht mis en scène de Christophe Rauck et D’Elle à Lui, histoires de couples en chansons qu’elle a elle-même créé et qu’elle joue régulièrement avec Osvaldo Calo. Enfin, Émeline chante en français et en espagnol avec L’Armenonville, qu’elle a créé avec Romain de Mesmay en 2008.

« Rares sont les actrices qui savent chanter comme ça. » (Emmanuelle Bouchez, Télérama, 29 janvier 2011).

VALERIE BIENVENU – CONTREBASSE

Pluri-instrumentiste de formation, Valérie a étudié la guitare, la flûte à bec, la clarinette, le saxophone, la contrebasse mais aussi la viole de gambe, le chromorne… et le chalumeau !

 Elle enseigne la contrebasse et s’est beaucoup intéressée à faire découvrir la musique. Notamment en fondant Les P’tits loups du jazz en 1983 avec Olivier Caillard. Puis ensuite en fondant l’association Arcoluz destinée à développer la pratique et la connaissance musicale sous des formes peu conventionnelles (Ateliers musicaux transgénérationnels, concerts en appartements, en milieu thérapeutique…) en créant des concerts-conférences avec son Trio à Cordes autour d’ un répertoire du 17ème et 18ème siècle.

Aventureuse et passionnée par les arts, elle participe à des spectacles mêlant Théâtre, Poésie, Image et Musique, notamment avec le comédien Henri Gruvman.

Titulaire d’un DEM de Contrebasse du Conservatoire Régional de Cergy-Pontoise, Valérie se produit dans divers formations classiques orchestrales : Orchestre des Concerts Lamoureux, Pasdeloup, Philarmonie de Paris… Valérie rejoint l’Armenonville en 2016.

ALIX MERCKX – CONTREBASSE

Après une formation classique en violon et en contrebasse et de nombreuses sessions au sein de différents orchestres (Orchestre Pasdeloup, Orchestre Français des Jeunes, Orchestre de chambre Dionysos, Orchestre Divertimento), Alix Merckx s’ouvre au jazz, au côté du pianiste Romain Molist, du batteur Alban Anselme, du saxophoniste Xavier Cobo… Elle accompagne également des artistes de la chanson française (David Aron, Eddy Mitchell, Juliette, Renan Luce…).

Elle s’intéresse également à la musique de scène : aux côtés de la comédienne Mady Mandelin, elle improvise au violon et à la contrebasse autour de lectures de La Fable du Monde de Supervielle et de textes de François Cheng, et se produit dans différents spectacles de théâtre musical : A chacune son chacun et Deux filles en aiguille, créations de Mathieu Lamboley et Blue Belhomme, ainsi que Ce soir, il pleuvra des étoiles, mis en scène par Patrick Alluin. Elle participe également au spectacle pour enfant Don Pedro et ses dromadaires. Elle rejoint l’Armenonville en 2011.

JULIEN COUSIN – GUITARE

Julien Cousin possède une formation de musicien jazz, et a notamment obtenu une médaille d’or en guitare jazz à la fin de ses études au sein de l’American School of Modern Music.

Parmi ses projets, on peut citer le duo Crooning Act avec le chanteur Stephan Vera et le quartet Shades Of Blue. Julien joue également (guitare et basse) avec des musiciens de tous horizons, du jazz au rock en passant par la variété (Léonard Lasry, Béatrice B, Valentina M…). Il est par ailleurs guitariste et arrangeur de plusieurs artistes de la chanson française, comme Franck Chassagnac ou Hélène Pince. Il participe également au groupe de musique improvisée Commandant Jakoustourikazaraï.

Il s’ouvre à l’univers du tango lorsqu’il rejoint l’Armenonville en 2009.

MICHEL CAPELIER – BANDONÉON

Michel est un musicien particulièrement éclectique. Après des études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes d’écriture et de direction d’orchestre, il collabore au Groupe de Recherche Musicale (GRM) de l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) tout en passant le CAPES d’éducation musicale et de chant choral.

Passionné de pédagogie, son action musicale s’est naturellement tournée vers les jeunes et l’enseignement, ce qui l’a amené à enseigner l’éducation musicale au collège et au lycée et l’harmonie et l’écriture à l’Université Paris VIII. Il a été directeur artistique et chef d’orchestre des Musigrains (concerts éducatifs de l’Evolution Musicale de la Jeunesse) puis directeur du conservatoire municipal du VIIIe arrondissement de Paris.

Michel a écrit de très nombreuses pièces de musique de chambre, une centaine d’œuvres vocales, un opéra, deux quatuors à cordes, deux contes musicaux, un concerto pour piano, des chansons, des tangos, et joue de nombreux instruments : piano, saxophone, clarinette, guitare… et bandonéon depuis sa rencontre avec le tango argentin. C’est lui qui réalise les arrangements de l’Armenonville.

ROMAIN DE MESMAY – VIOLON

Après des études de violon et de formation musicale au Conservatoire Régional de Versailles, Romain de Mesmay se consacre à la musique de chambre et particulièrement au quatuor à cordes, à Paris puis à Marseille au sein du quatuor Souris Verte avec lequel il aborde la musique classique et les musiques traditionnelles arméniennes.

Romain joue également l’alto qu’il a étudié auprès de Marco Massera, ce qui lui permet d’élargir encore son répertoire de musique de chambre (sonate avec piano, quatuor à cordes, quintette avec piano…). Il se produit régulièrement en orchestre, notamment avec l’Ensemble Parisien.

Il s’intéresse depuis de nombreuses années au tango argentin, d’abord au sein de l’orchestre Tipica de Marsella à Marseille sous la direction de Fernando Maguna, puis en quatuor à cordes, en trio bandonéon-guitare-violon et en duos violon-piano et violon-guitare. Il joue également au sein de l’Orquesta Tipica Silbando, de TaXXI (Tango Siglo XXI), de l’Orchestre Alfredo Gobbi, et avec l’Armenonville qu’il créé en 2008 avec Émeline Bayart.